Ce cœur perfide

Le cœur était considéré au moyen âge comme le siège de l’intelligence. C’est d’ailleurs de là que vient l’expression « apprendre par cœur ».

Mais depuis, bien des choses ont changé. Au cerveau et au cœur ont été associés des fonctions différentes. Cependant, les dissocier est une tâche ardue, et c’est pourtant l’histoire de ma vie: trouver un compromis rassis entre la raison et les sentiments, l’amour et la passion, la haine et la rancune. Car oui, je pense que nous aimons et détestons avec notre cerveau, le cœur n’étant qu’un amplificateur irrépressible, un traître incorrigible. Il s’emballe, entraîne le corps dans un supplice douloureux et l’esprit dans une brume obstruante.

Publié dans : Non classé |le 21 janvier, 2012 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

chaloca |
mimiladouce |
jackhiggins |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mickaflo
| 4galainfournier2012
| valentineyupikrousseau