Je suis la lune à lunettes.

On se demande parfois où va la vie. Des jours, elle est tellement calme et ennuyeuse qu’on a le sentiment qu’on n’évolue pas, qu’on stagne, en bas de cette montagne truffée d’obstacles et dont le sommet est un petit paradis. Nos rêves nous attendent, là-bas, en haut et nous nous sommes ici, immobiles, impuissants. Mais il y a des jours qui chamboulent nos vies à jamais, qui font trembler cette montagne, qui nous mettent au dépourvu de nos sens. On ne voit plus ses rêves, on ne voit que le moment présent, qu’il soit triste ou joyeux, qu’il soit bref ou long, qu’il soit réel ou irréel.

J’ai longtemps voyagé dans le monde de la philosophie, me faufilant entre les mots, essayant de distinguer leurs significations, d’apprécier leurs assonances et pourtant mon âme a encore soif, soif de réponses. Pourquoi? En effet, mes questions commencent toutes par pourquoi. Comment expliquer cela? Je n’ai point de réponse et mon être, si pusillanime devant ces interrogations, s’égare.

Je me présente, je suis la lune à lunettes. Ma lumière, aussi brillante soit-elle, ne me suffit pas à décortiquer ce qui m’entoure. Espérons que mes lunettes m’y aideront.

Publié dans : Non classé |le 11 janvier, 2012 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

chaloca |
mimiladouce |
jackhiggins |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mickaflo
| 4galainfournier2012
| valentineyupikrousseau